Sunday, Jul 7, 2024
HomeActualités InternationalesEgypte : BP obtient des droits pour explorer le bloc en mer King Mariout

Egypte : BP obtient des droits pour explorer le bloc en mer King Mariout

Partager cet article

Les autorités égyptiennes avaient lancé, l’année dernière, un cycle d’appels d’offres internationaux couvrant 24 blocs pétroliers et gaziers dont neuf sont situés en mer Méditerranée, douze dans le désert occidental et trois dans le golfe de Suez.

La firme britannique British Petroleum (BP) a annoncé, mardi 28 juin, qu’une licence lui a été attribuée par les autorités égyptiennes pour mener des activités d’exploration pétrolière et gazière, dans le bloc offshore King Mariout. Le périmètre, logé dans la zone ouest de la mer Méditerranée, couvre une superficie d’environ 2 600 km² pour des profondeurs d’eau comprises entre 500 et 2 100 m.

« Cette nouvelle attribution, qui fait suite à l’octroi du bloc EGY-MED-E5 en début d’année, soutient notre ambitieuse stratégie de développement dans la zone offshore du delta du Nil, en tirant parti des infrastructures en place », a déclaré Karim Alaa, président régional de BP pour l’Afrique du Nord.

Le bloc, dont BP a obtenu 100 % des droits d’exploration, dispose d’un potentiel prospectif significatif, en raison de sa proximité avec le champ de gaz Raven, également exploité par BP avec une participation de 82,75 %.

Selon Alaa, l’exploitation des possibilités offertes par King Mariout représente une opportunité pour la compagnie britannique, de « continuer à fournir des hydrocarbures résilients et ciblés pour le marché gazier égyptien en pleine croissance ».

Le major britannique BP est une actrice clef de l’industrie pétrolière égyptienne avec plus de 35 milliards de dollars investis en soixante années de présence dans le pays, nous informe l’agence ecofin.

Notons que les autorités égyptiennes ambitionnent de jouer un rôle plus important sur l’échiquier énergétique de la région couvrant l’Afrique du Nord, Moyen-Orient et l’Europe. Mi-juin, elles ont paraphé un accord de coopération avec celles israéliennes d’une part, et européennes de l’autre. Le deal vise essentiellement à soutenir l’approvisionnement énergétique du Vieux Continent qui fait face à des difficultés énergétiques, dans le contexte actuel de la hausse des cours du brut, renforcées par la crise ukrainienne.

SUIVEZ-NOUS SUR:
Sénégal : le FONSI
Manar Sall, Cauris d

contact@senpetrogaz.sn

La rédaction de senpetrogaz est spécialisée dans le secteur des hydrocarbures

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE