Monday, Aug 3, 2020
HomeActualités NationalesNomination de Joseph Medou, une compétence en poste

Nomination de Joseph Medou, une compétence en poste

Partager cet article
Monsieur Joseph Oufam MEDOU,ingénieur géologue, est nommé Directeur général de la filiale « PETROSEN E&P » S.A ; 

Joseph Medou , un des meilleurs de sa génération, est diplômé en février 1995 d'Ingénieur Géoscientifique de l'Institut des Sciences de la Terre de l'Université de Dakar. Il a commencé sa carrière dans le secteur pétrolier et gazier avec Tullow Oil immédiatement après l'obtention de son diplôme, et a été impliqué dans l'acquisition sismique terrestre 2D et 3D dans le permis de Sebikhotane.
En 1996, Joseph rejoint Petrosen, la compagnie pétrolière nationale du Sénégal et travaille avec l'équipe impliquée dans l'interprétation des données qui ont conduit à la découverte de Gadiaga en 1997. Après deux ans au département en charge des opérations de forage, il est envoyé au CCG Training Center en France pour acquérir des compétences en traitement sismique.

En 2001, Joseph a été nommé chef de la division des centres de données pétrolières et a procédé de 2005 à 2007 à la modernisation du centre de données. En 2008, Joseph a été nommé directeur de l'exploration et de la production. Joseph est devenu directeur en charge des promotions en 2011.

Joseph a participé à la mise en place du plan sénégalais de prévention des déversements d'hydrocarbures en milieu marin et est membre technique en charge de l'extension de la zone économique exclusive au-delà du projet de 200 milles marins.

Jusqu'à sa nomination, Monsieur Medou était Directeur Exploration et Production de Pretrosen. Il a participé très activement et toute discrétion et professionnelisme à la promotion du bassin sédimentaire Senegalais mais également, il a joué un rôle fondamental dans la nouvelle réforme du Code pétrolier adopté depuis janvier 2019 sous le numero 2019-03 portant code pétrolier. 
SUIVEZ-NOUS SUR:
Nomination de Manar
GAS TO POWER

babacarfall.dev@gmail.com

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE