Saturday, Oct 24, 2020
HomeActualités InternationalesPétrole : L’Algérie a augmenté sa production de pétrole.

Pétrole : L’Algérie a augmenté sa production de pétrole.

Partager cet article

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole(OPEP) a révélé que l’Algérie avait augmenté le volume de sa production de pétrole d’environ 1 000 à 2 000 barils par jour au mois de juillet dernier.  L’OPEP indique que la production algérienne a atteint 808 000 à 809 000 barils par jour.

Ce volume est le plus bas depuis 2018, année durant laquelle il avait atteint 1.04 millions de barils, selon les chiffres de l’organisation. La production algérienne a été sévèrement impactée par la crise sanitaire et la décision de l’OPEP de diminuer sa production. Ces deux facteurs ont eu, pour effet, une chute drastique des recettes du pays. Ces dernières connaîtront une baisse de 10 milliards de dollars en 2020, selon les prévisions du ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar. Ces recettes devraient se situer à 23 milliards de dollars à la fin de l’année en cours, contre 33 milliards en 2019.

Par ailleurs, l’OPEP a signalé que le recul de la demande pourrait créer une forte incertitude pour les marchés pétroliers, tirant vers le bas les prix de l’or noir. L’organisation estime, dans son rapport, que les prix “continueront à être affectés au second semestre par les préoccupations quant à une seconde vague d’infection et des stocks mondiaux en hausse”.

L’Algérie parmi les six pays qui font face à des perspectives politiques et économiques très précaires

L’OPEP a affirmé que cette situation difficile que traversaient les marchés pétroliers exigeait “des efforts continus pour soutenir le rééquilibrage du marché, tant du côté de l’offre avec des ajustements de production des producteurs de l’Opep et non-Opep”. Elle interpelle les gouvernements à mettre en place “des incitations” pour soutenir l’économie mondiale.

Dans ce contexte, Helima Croft, experte dans le domaine des matières premières chez RBC Capital Markets LLC, citée par Bloomberg, affirme que “les petits producteurs risquent de voir leurs revenus pétroliers érodés encore davantage par le fléchissement des marchés”. L’experte indique que “les six pays fragiles de l’Opep, que sont l’Algérie, l’Iran, l’Irak, la Libye, le Nigeria et le Venezuela, font face à des perspectives politiques et économiques très précaires”.

Observalgerie

SUIVEZ-NOUS SUR:
Sénégal : Woodside

contact@senpetrogaz.sn

La rédaction de senpetrogaz est spécialisée dans le secteur des hydrocarbures

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE