Sunday, May 22, 2022
HomeActualités InternationalesNigeria – Plus de 100 morts dans l’explosion d‘une raffinerie de pétrole illégale

Nigeria – Plus de 100 morts dans l’explosion d‘une raffinerie de pétrole illégale

Partager cet article

Une explosion a eu lieu dans une raffinerie de pétrole clandestine dans le sud du Nigeria, faisant craindre des dizaines de victimes, ont annoncé samedi la police et une ONG. 

Le raffinage clandestin est très répandu dans le sud pétrolier du Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique, où les oléoducs sont régulièrement victimes de sabotage, les voleurs raffinant le pétrole brut ainsi recueilli pour le vendre sur le marché noir. 

Selon la police, l’explosion a eu lieu sur le site d’une raffinerie illégale vendredi soir où opérateurs et patrons étaient réunis. 

“L’incident s’est déroulé à la frontière entre les Etats de Rivers et d’Imo”, a déclaré à l’AFP la porte-parole de l’Etat de Rivers, Grace Iringe-Koko, sans plus de détails. 

Mais selon Fyneface Dumnamene, directeur de l’ONG Youths and Environmental Advocacy Centre (YEAC), un nombre indéterminé de personnes sont mortes brûlées dans l’explosion. 

“Plusieurs corps brûlés, méconnaissables, sont étendus sur le sol, alors que d’autres qui ont essayé de fuir en courant pendent sur les branches des arbres”, a-t-il déclaré.

Selon les informations du média Reuters et des responsables de l’Etat de Rivers au Nigéria, « l’incendie s’est produit sur un site de soutage illégal et a touché plus de 100 personnes qui ont été brûlées au-delà de toute reconnaissance ». Le site est un des nombreux lieux où plusieurs personnes, du fait de la forte pauvreté, ont entrepris des activités de raffinage illégal du brut avec des conséquences mortelles.

Le pétrole brut est extrait d’un labyrinthe de pipelines appartenant à de grandes compagnies pétrolières et raffiné en produits dans des réservoirs de fortune. Le processus dangereux a conduit à de nombreux accidents mortels et a pollué une région déjà dévastée par des déversements d’hydrocarbures dans les terres agricoles, les criques et les lagunes.

Cette explosion intervient après que l’État islamique a revendiqué la responsabilité d’un attentat à la bombe la nuit dernière à Jalingo, la capitale de l’État nigérian de Taraba. La bombe a blessé 11 personnes, dont des enfants, a indiqué la police. Une autre explosion s’est produite dans la ville hier soir dans un bar quelques minutes seulement après sa fermeture pour la journée, selon un témoin.

SUIVEZ-NOUS SUR:
Énergie : Les préc
Gaz : Gazprom suspen

contact@senpetrogaz.sn

La rédaction de senpetrogaz est spécialisée dans le secteur des hydrocarbures

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE