Sunday, Jan 29, 2023
HomeActualités NationalesSénégal : la SAR se prépare à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières

Sénégal : la SAR se prépare à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières

Partager cet article

Aux gros défis, les gros moyens. La Société africaine de raffinage (Sar) va débourser pas moins de 500 milliards de F CFA pour assurer pleinement son rôle dans l’exploitation, à l’horizon 2023, des ressources pétrolières et gazières du Sénégal. Pour ce faire, l’entreprise d’Etat a initié deux programmes majeurs pour, d’une part, construire de nouvelles conduites sous-marines pour le brut, les carburants et le gaz ; et d’autre part, augmenter la capacité et la complexité de la raffinerie.

A travers la première initiative, la Sar ambitionne de remplacer l’actuelle sea-line brute/fuel-oil pour accueillir des navires transportant environ 1 500 000 bbls de type suezmax et aframax et recevoir des essences, du gasoil et du carburéacteur directement au dépôt Senstock à Mbao. « Ce projet est nécessaire du fait de l’insécurité croissante (percements criminels et fuites par corrosion) sur l’emprise des pipes de la Sar qui vont de Mbao au port en passant par Thiaroye (forte densité de population) », explique l’entreprise.

Ce premier jet devrait aussi permettre de réduire la fréquence des rotations des butaniers, minimiser le fret et assurer le stock de sécurité en gaz butane pour le pays. Il sera réalisé à Mbao au large du site industriel de la Sar pour un coût estimé de 100 milliards CFA. Ce financement sera issu de fonds propres et de l’apport des banques partenaires. Le lancement des appels d’offres pour la construction est prévu cette année.

La seconde initiative encore appelée « Projet Sar 2.0 » doit permettre à la Société africaine de raffinage d’effectuer une mutation technique et technologique pour augmenter ses capacités de traitement, atteindre l’autosuffisance en carburant, traiter le brut sénégalais et répondre aux exigences environnementales.

De façon plus spécifique, ce plan de développement permettra à la Sar de couvrir la totalité des besoins du Sénégal en Produits Pétroliers grâce à une extension de la raffinerie (+ 2 MMTPA), Maximiser l’utilisation du brut Sangomar, se conformer aux futures spécifications pour les produits pétroliers (norm AFRI 6), anticiper les évolutions de marché et assurer la transition énergétique avec le passage des combustibles de la raffinerie au GNL.

SUIVEZ-NOUS SUR:
Gaz GTA : achèvemen
Potentialités de l'

contact@senpetrogaz.sn

La rédaction de senpetrogaz est spécialisée dans le secteur des hydrocarbures

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE