...
Tuesday, Apr 16, 2024
HomeActualités NationalesTICAD 8 : signature d’un MOU sur la production d’ammoniac et d’urée à partir du gaz naturel au Sénégal.

TICAD 8 : signature d’un MOU sur la production d’ammoniac et d’urée à partir du gaz naturel au Sénégal.

Partager cet article

En marge du TICAD 8, qui se tient actuellement à Tunis, le Directeur général de Petrosen Trading et Services, Monsieur Manar Sall a procédé à la signature d’un MOU entre Mitsubishi, Calik Enerjy et Petrosen Trading & Services, en présence de Son Excellence le Président Macky Sall.

Cet MOU a pour objet l’étude de préfaisabilité pour une unité industrielle de production d’ammoniac et d’urée.

Ainsi au tournant du XXe siècle, l’état des économies africaines ne laissait pas deviner l’intense ferveur qui allait traverser tout le continent. Vingt ans plus tard, le paysage a radicalement changé : les partenariats se sont diversifiés, des infrastructures de premier plan ont été construites et nos pays enregistrent des taux de croissance parmi les plus élevés au niveau mondial.

Selon, le DG Manar Sall “au Sénégal, les découvertes de pétrole et de gaz ont consacré la vision portée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, qui consiste à produire une énergie de qualité, disponible et à moindre coût, dans le respect de l’environnement. L’autre piste prometteuse de valorisation du gaz naturel sénégalais est la pétrochimie des engrais”.

Pourquoi le Sénégal porte-t-il une telle ambition ?

Le Sénégal est engagé depuis maintenant une décennie dans une politique volontariste de modernisation de son agriculture et d’autosuffisance alimentaire. Ce qui passe par l’utilisation accrue d’engrais minéraux pour enrichir nos sols rappelle. “C’est pourquoi PETROSEN Trading & Services, filiale de la Société Nationale des Pétroles du Sénégal, s’attèle à développer le projet de construction et d’exploitation d’une unité industrielle de production d’ammoniac et d’urée à partir du gaz naturel. Cet ambitieux projet facilitera l’accès aux engrais azotés aux agriculteurs sénégalais et à leurs homologues d’Afrique de l’Ouest” précise Manar Sall.

Il précise que “durant ses phases de construction et d’exploitation, il générera plusieurs milliers d’emplois directs et indirects. En synergie, nous travaillons sur ce projet avec l’expertise japonaise représentée par Mitsubishi Corporation et Nippon Koei qui sont chargés de réaliser une étude de préfaisabilité que le Ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI) a eu l’amabilité de financer”.

Le Sénégal veut ainsi changer de paradigme dans l’exploitation de ses ressources naturelles et ne pas dépendre des cours de matières premières dont l’actualité récente a montré qu’ils pouvaient changer sans crier gare. Nous sommes heureux de pouvoir compter, dans cette aventure, sur l’amitié et l’expertise japonaises conclue Manar Sall.

SUIVEZ-NOUS SUR:
Le décret 2022-1538
Le Sénégal,, pays

contact@senpetrogaz.sn

La rédaction de senpetrogaz est spécialisée dans le secteur des hydrocarbures

Évaluez cet article:
SANS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.